LE LAC DE L’EYCHAUDA

[LES ÉCRINS – JOUR 2]

Pour le deuxième jour en Vallouise, après une bonne nuit de sommeil à l’Auberge Saint-Antoine, à Pelvoux, nous voilà de nouveau dans la voiture en ce frais matin. Il fait 4°C à 8h30 et nous prenons la direction le vallon du Chambran pour monter jusqu’au lac de l’Echauda. Ce vallon qui semble avoir échappé au temps nous laisse voir qu’il a connu de belles années, à une autre époque. En effet les nombreuses ruines nous rappellent qu’il devait être autrefois animé et plein de vie. Aujourd’hui le pastoralisme demeure, les prairies du vallon sont toujours occupées par des troupeaux de moutons. C’est dans cet environnement plat et végétal que commence notre marche du jour :  après le glacier Blanc et son environnement très minéral, c’est un autre type de paysage qui s’offre à nous pour cette randonnée… bon les cailloux sont quand même bien présent, n’oubliez pas que nous sommes dans les Écrins. Les rochers qui jonchent le chemin nous rappellent que la vallée était il y a bien longtemps glaciaire. Si personnellement je trouve que la randonnée en elle même n’a rien d’extraordinaire, l’arrivée au lac et la vue depuis le col des Grangettes font tout l’intérêt. On en prend plein la vue et on profite du lac (15 ha – un des plus grands lacs du Briançonnais) pour un instant de contemplation. Un bel endroit que je vous invite à découvrir.


INFOS

Difficulté : 3/4
Altitude départ : 1719 m
Dénivelé : + 974 m
Type d’itinéraire : allé/retour
Durée totale : 5h

ACCÈS

Depuis La Vallouise suivre Pelvoux. Au hameau du Sarret, prendre à droite la direction de l’Eychauda jusqu’au parking de Chambran à la fin de la route.


PARCOURS

Depuis le parking de Chambran (1719 m) suivre le sentier du GR54  qui traverse l’alpage. À la bifurcation laisser ce sentier qui part au col de l’Eychauda et suivre le sentier à gauche. C’est à partir de la maison du berger que le sentier commence à s’élever dans les cailloux avant de devenir plus raide et de monter en lacets réguliers. Après une montée assez rude on arrive sur le verrou rocheux qui retient les eaux bleues vertes du lac de l’Echauda (2514 m). Nos effort sont récompensés par la beauté du paysage qui s’offre à nous.

On peut continuer le chemin dans le pierrier qui monte au dessus du lac, jusqu’au col des Grangettes (2684 m). La montée est assez délicate et la fin se fait avec l’aide des mains. Depuis le col tenez vous bien pour admirer la vue imprenable sur le lac de l’Eychauda, le glacier de Séguret Foran, la crête des Grangettes, le dôme du Monetier, la vallée de Serre-Chevalier et les sommets des environs. Au loin le Mont Thabor nous salue. Il faut faire attention en descendant au lac le chemin dans les éboulis est assez raide et peut être impressionnant.

Retour par le même itinéraire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s